la pensée

slt, comment vous allez ?

Alors pour mon édition zero je vous propose quelque chose de pas long mais d’assez profond. Profond pourquoi ?  Tout simplement parce que ça suscitera beaucoup d’interrogations chez ceux qui aiment se poser les questions.

La Pensée ; participe passé du verbe penser qui vient du latin pensare. Il designe en quelques mots, toute action de l’intelligence. Platon définit celà comme un discours que l’âme tient en silence avec elle même. Nous pensons à chaque yoctoseconde de notre existence inconsciemment ou consciemment, en bien ou en mal. Nos pensées peuvent être influencée par les facteurs se trouvant au tours de nous, contrôlable ou pas, tout dépend de notre capacité à gérer le flux d’informations libéré par notre subconscient.

Souvent associée au célèbre cogito ergo sum de Descartes, Je pense donc je suis, l’existence de l’être humain se résume donc à sa capacité à penser.

Cependant pensons nous vraiment ?  Sur quoi et pourquoi pensons nous ?  En tout cas moi je sais que je suis un humain parce que je pense et je penserais toujours en vous écrivant.

Ainsi s’achève l’édition zero de mes pensées, quoi de plus normale que de commencer par la pensée vu que cela sera perpétuellement l’objet de nos échanges.

Sur ce, je vous passe le salam et à très Bientot…

The Ghost !!

INDIRA une ado pas comme les autres

Indira de l’enfance à l’adolescence !

Depuis des années, l’univers du Gospel Camerounais ne cesse de gagner de l’ampleur et d’évoluer que ça soit en terme de qualité, de rythme ,d’audience entre autres. Comme dans tout secteur, il y’a toujours des identités remarquable dû à un où plusieurs caractéristiques qui font leurs particularité et dans le gospel Camerounais nous avons Indira Baboke.

Éden Indira Baboke de son vrai nom, est une jeune mais alors très jeune artiste gospel. Âgée de juste 15 ans , elle est l’aînée d’une fratrie de 5 enfants. Le choix du gospel comme genre de musique est certe surprenant pour une personne de son âge mais néanmoins justifié car ayant pour parents des pasteurs d’église c’était assez prévisible.

C’est très jeune que la petite se lance dans la musique avec un style propre à elle même. Un melting-pot de rythme du terroir particulièrement de l’est Cameroun et de musique moderne. C’est avec des titres comme Jésus je t’aime, Quelle joie ! Score de honte qu’elle se fait connaître du publique Camerounais il y’a environs 5 ans.

Des textes parfois jugé plat et cantinier elle innove en 2014 avec des textes un peu plus détaillé et lourd. C’est dans cette veine que nous retrouvons « Appelle en Existence » ,une chanson qui sensibilise le publique sur le pouvoir des paroles qui émane de nos bouche. Des textes qui commence à démontre une certaine évolution.

En février 2016, nous retrouvons une Indira Baboke 2.0, plus de « doupché, doupché, eshamo  » mais une artiste qui s’entoure déjà de la crème du showbizz Camerounais. « La plus belle couronne » marque ce nouveau tournant dans la carrière musicale de l’adolescente. Ce titre seras suivit de « Kumba Djocko », »Jésus sauve moi », » Prions ensemble « dans un premier temps puis dans un deuxième temps « Tu joues la vie », « Jésus ne fait pas le buzz ».

Si nous notons la qualité impeccable des clip vidéos tous réalisée par CLAN ,les textes un peu plus engagé et dénonciateur, un style musicale très moderne notamment du rap..qui aurais crû ça de la princesse de Jésus ?. Nous notons également le changement de l’artiste même de la petite fille aux pon-pon et robes de princesse à cette artiste swagg et moderne.

À part la musique la jeune fille c’est aussi mis au cinéma avec des rôles principal dans les films « Il as le dernier mot » et « Conséquence ». Aussi l’artiste est à la tête d’un mouvement chrétien pour jeune dénommé la Jeunesse Active pour Jésus. Une vie sociale assez pleine. Star de la musique mais également star des réseaux sociaux (facebook, instagram, snapchat etc) elle est aujourd’hui une des jeunes Camerounaie les plus populaire.

À présent bachelière, la jeune Indira Baboke continue son chemin dans la musique et en particulier dans le gospel mais également dans d’autres activités. Nous ne pouvons que l’encourager et souhaiter beaucoup de courage pour la suite.

Loïc Abondo Mbok

LE PAPOSY UN PHENOMENE GRANDISSANT

LE PAPOSY UN PHENOMENE GRANDISSANT

Phénomène « Palais des Sport »

Depuis le succès total du concert de l’artiste congolais Fally Ipupa Official, certains de nos artistes camerounais ont décidé de se lancer à la conquête de la fameuse salle de 5, 200 places assises. Je ne vais pas m’étendre sur une comparaison qui n’a aucunement sa place mais plutôt essayer d’apporter un bon nombres d’astuces qui pourront contribuer à la réussite de ces évènements.

Il ne suffit pas de se lever et crier à qui veut l’entendre que nous organisons un concert au palais des sports mais de se préparer par conséquent.

Pour commencer..

1. La promotion du concert

Quelque temps avant le concert, on va s’assurer que les fans présents au pays d’abord et le reste après soient informés de l’événement à venir.

Après tout, notre premier but est de remplir la salle afin de jouer devant un maximum de monde..

Réseaux sociaux

Bien évidemment, on va ensuite faire la promotion du concert sur tous les réseaux sociaux, afin que les fans soient au courant, peu importe sur quelle plateforme ils sont.

On va créer un événement Facebook (si la salle ou le promoteur n’en crée pas déjà un) afin de partager régulièrement des news (vidéo, photos, presse, annonces etc.).

Mais on va surtout communiquer directement sur votre mur Facebook (et sur les autres réseaux sociaux pertinents) à propos de cette date, par exemple en partageant un teaser, des vidéos de répétitions entre autres.

Ce sera d’autant plus nécessaire à mesure que la date du concert se rapproche d’intensifier la communication à ce sujet. Alors, soyez créatif dans votre manière d’aborder cette promo !

Publications ciblées et publicités

De même, s’il s’agit d’un concert d’envergure comme celui-là , n’hésitez pas à booster votre publication, voire à créer des publicités dédiées afin d’attirer des nouveaux fans des environs à votre concert.

Cela ne coûte rien et ça donne de bons résultats sur le public ciblé.

Concours
Et pourquoi pas un concours ?

Si vous voulez faire plaisir à vos fans, demandez à ce qu’ils partagent votre annonce en échange de la possibilité d’être sélectionnés pour gagner un prix exclusif : des places gratuites pour votre concert, une rencontre avec vous, un produit dédicacé offert, etc.

Vous pouvez faire ça sur tous les réseaux sociaux et utiliser la puissance virale d’Internet pour faire marcher le bouche-à-oreille autour de votre événement.

Relations presse

Par la suite, on va chercher à contacter les influenceurs locaux, par exemple des blogs et sites Internet (culturebeneAtome Rapopraticien ,BiMstr : Be In Music Street) la presse ou encore des radios.

Il faut néanmoins s’y prendre bien en avance, jusqu’à 2 mois avant le concert, si vous voulez que votre actu soit considérée par les journalistes et communicants.

Si vous pouvez obtenir un peu de visibilité grâce à eux pour votre concert, vous aurez plus de chances de remplir votre salle et d’attirer de nouvelles têtes.

De même, le relais vous permettra de communiquer de manière originale auprès de vos fans afin de les rendre de plus en plus impatients.

Une fois tout cela fait, le concert en lui même sera l’étape cruciale.

2. Le concert

C’est le grand jour ! Il est temps de libérer votre passion et de faire vibrer votre public.

Il est temps de faire preuve de spontanéité et de folie créative afin de faire de ce concert un moment unique, Nyanga et inoubliable.

Mais ce n’est pas tout…

Professionnalisme

Tout d’abord, ce qu’on attend vraiment de vous, c’est… d’être à l’heure comme on vous connaît là!!!

Être ponctuel cela signifie avant tout que vous respectez votre public et que vous donnez de la valeur à cette opportunité que vous avez de jouer dans cette salle.

C’est indispensable si vous souhaitez que l’on se souvienne de vous en tant que artiste professionnel.

De la même manière, soyez poli et de bonne humeur. Vous devez vous montrer sous votre meilleur jour si vous voulez faire une bonne première impression, aussi bien devant vos fans que devant le staff.

On va notamment faire particulièrement attention à l’ingénieur du son qui est la personne qui aura l’impact le plus important (en dehors de votre groupe) sur votre prestation finale. Il mérite pleinement votre appréciation et votre gratitude.

En générale, essayez d’être un maximum souriant, agréable et positif avec les autres artistes, vos fans et le staff, et remerciez-les publiquement chacun à leur tour durant votre concert.

Interactions avec vos fans

Vous voulez rendre votre concert unique et mémorable ? Une des meilleures choses que vous pouvez intégrer, c’est de faire participer votre public à vos titres.

Cela peut se faire en leur demandant de chanter avec vous, de taper dans leurs mains en rythme ou d’accomplir toutes sortes d’actions (allumer la lampe-torche des smartphones, sauter, s’asseoir, répéter les paroles,etc.).

À vous de trouver des manières originales de les faire participer à différents moments de votre prestation. .

À la fin du concert, soyez disponible pour vos fans, dedicacez, prenez des photos avec eux et surtout mettez à leurs dispositions des produits souvenirs c’est rentable également.

Ne faites pas l’erreur de rejoindre les coulisses trop tôt alors que vos super fans en veulent plus !

Soyez accessible, à leur portée et montrez-leur que vous vous souciez de votre communauté.

Voilà donc pour les prochains artistes notamment Tenor Tenor Ebanflang etMaahlox Levibeur quelques idées pour la réussite de vos événements.

                                                                   LOIC ABONDO